Des jeux "sérieux"
pour Manager son équipe

ou comment Manager sans parler de management...

Jeu et Management

Manager une équipe c’est du sérieux ! Qu’est-ce que le jeu – moment de loisir – viendrait faire dans le management ? Et bien justement : il apporte de l’innovation, du décalage et du résultat. C’est un outil de management performant.

Il existe plusieurs « serious game » à destination des managers. On peut aussi détourner des jeux de leur vocation première pour les orienter management. Je vous propose de suivre Marc, dirigeant d’une PME, qui a 2 problématiques à traiter : il considère que ses équipes ne se connaissent pas assez bien, il veut aussi améliorer ses réunions d’équipe. Quels jeux sont adaptés pour répondre à ces problématiques ?

Restez informés des nouveaux articles en vous inscrivant à la newsletter de Semer & Grandir : une fois par mois des infos Management, Organisation et Performance d’équipe!

Pourquoi associer les jeux et le management ?

Jouer, c’est contre-intuitif en situation de travail. On ne va pas au travail pour jouer ! Marc se demande bien pourquoi il ferait des jeux avec son équipe ! Alors commençons par rappeler les bénéfices du jeu.

Jouer permet de développer de multiples compétences (bien utiles pour accompagner une équipe)

Prenons quelques exemples :

  • Capacité de coopération : le jeu stimule l’entraide
  • Résolution de problème : le jeu invite à sortir des sentiers battus et de développer sa pensée
  • Gestion de conflit : en jouant, les oppositions sont sans enjeu ce qui facilite l’apprentissage de la gestion de conflit
  • Capacité d’attention : le jeu développe l’attention

Cette infographie reprend les principaux bienfaits du jeu (elle le présente chez l’enfant dans sa capacité de développement et reste valable chez l’adulte)

Les bénéfices du jeu en management

Les bénéfices du jeu permettent des passerelles immédiates avec le management. Favoriser la coopération ou impliquer ses collaborateurs dans la résolution de problèmes : ce sont bien des missions qui incombent au manager. Les « serious game » font partie des solutions à sa disposition.

Jouer permet de sortir du cadre habituel

Les « serious game » apportent une distance. Ils permettent d’aborder des problèmes dans l’équipe, d’oser dire, de proposer des idées originales. Si on se trompe, ce n’est pas grave puisque nous ne sommes pas en condition réelle.

Jouer, ce n’est pas naturel au travail. Au début ça peut surprendre, voire même déranger… Manipuler des cartes, suivre des règles, rire… Jouer en management, c’est être sérieux sans se prendre au sérieux. Et la plupart du temps, on finit par se « prendre au jeu » et se laisser entrainer dans cette expérience.

Semer & Grandir : la puissance du collectif sur le résultat et la motivation !

Enfin, le jeu permet un décalage. Ce ne sont plus les conditions de travail habituelles. Je ressens ce même décalage lorsque j’utilise les potagers en entreprise comme vecteur de management. Ce décalage est bienfaiteur puisqu’il permet de libérer la parole.

Pour profiter des tous ces bienfaits des « serious game » en management, il y a une condition essentielle : il faut poser des règles ! C’est à faire en amont de la partie : vous pouvez imposer les vôtres ou les coconstruire avec les participants. Quelques soit les règles choisies, elles doivent permettre à tous de se sentir à l’aise.

Marc veut maintenant choisir les jeux adaptés pour ses problématiques. Il a constaté plusieurs fois des petites tensions entre collaborateurs. Il se dit que les membres de son équipe ne se connaissent pas assez et il veut travailler ce point.

Le regard des autres : connaitre les membres de l’équipe

Je vais vous parler de 2 jeux :

Totem : se connaitre à travers le regard des autres membres de l’équipe

Totem est un jeu  bienveillant. Le principe est simple : une équipe de travail se réunit et « brosse le portrait » d’un de ses membres (le receveur) en réalisant son totem. Bien sûr, le receveur est présent lors de la partie.

Un totem se compose de 2 parties : la part Animale – qui symbolise la force du receveur – et la Qualité principale de receveur. Quelques exemples de cartes Animal :

Totem : jeu pour partager

Comment ça marche ? Sous la houlette d’un animateur, chaque joueur reçoit plusieurs cartes « Animal » et va sélectionner celle qui – selon lui – représente le mieux le receveur. Les joueurs vont argumenter en s’appuyant sur un exemple, une situation vécue. Le receveur reçoit ainsi plusieurs propositions qu’il peut commenter. Après avoir entendu les arguments de chacun, l’équipe va choisir l’Animal totem, c’est-à-dire la principale force du receveur.

Un 2ème tour de jeu permet de faire pareil avec les cartes Qualité. Quelques exemples :

Totem : jeu pour partager

A la fin des 2 tours (environ 10 minutes), l’équipe a construit le totem d’un collègue de l’équipe. Par exemple : Panthère Sensible ou Lama Eloquent.

Totem : jeu pour partager

Au-delà du totem : une personne de l’équipe a entendu ses forces et ses qualités perçues de ses collègues. Cette personne reçoit un cadeau de ses collègues. Ce cadeau est bon pour la confiance en soi et pour la collaboration dans l’équipe.

Marc anime le jeu Totem de temps en temps pour une personne (et à tour de rôle), par exemple au début d’une réunion. Marc permet à l’équipe de faire une pause bienveillante et de mieux se connaitre. Comme toute nouveauté, il peut y avoir un peu de surprise ou de gène les premières fois. Ensuite, ça devient naturel : les équipes apprécient la dimension positive de ce jeu.

Lien vers le jeu Totem.

Antisava : se livrer en tout optimisme

Ce 2ème jeu est encore plus simple : chaque carte contient une question. Toutes ces questions ont un point commun : l’optimisme.

L’objectif de ce jeu est d’éviter les conversation qui commencent par « ça va ? » puis après on n’a plus rien à se dire ! On peut le détourner pour permettre à chacun de livrer un détail, un exemple sur soi. Il favorise l’écoute et petit à petit, l’équipe apprend à se connaitre.

Un règle à respecter : si la question est gênante pour qui la reçoit, il peut en changer !

Ce jeu est parfait en brise-glace ou au lancement d’une réunion.

Antisava : jeu pour se connaitre

Lien vers le jeu Antisava.

Il existe d’autres façon pour qu’une équipe apprenne à se connaitre : séminaire, team building, déjeuner ensemble, moments conviviaux. On peut les combiner. En choisissant ces jeux, Marc favorise une approche décalée, par « petits pas ».

Marc a un autre soucis : les réunions sont peu appréciées et jugées inutiles par ses équipes. Convaincu que ces réunions sont essentielles pour le bon fonctionnement global de sa PME, il veut les améliorer pour qu’elles soient utiles et attrayantes. Il voudrait que son équipe s’exprime sur ce sujet.

Trouver des solutions, traiter un sujet de fond collectif par le jeu

Pour aborder un sujet de management ou d’organisation précis, je recommande le jeu Managinnov de l’ANACT (ce jeu fait partie d’une gamme plus complète : voir plus bas).

Managinnov : jeu pour manager

Ce jeu de carte présente un ensemble de problématiques courantes réparties en 3 catégories : RH, Management, Stratégie. Quelques exemples de problématiques :

Managinnov : jeu pour manager

Marc peut laisser son équipe choisir une problématique à traiter ou bien – comme dans ce cas – imposer de travailler sur les réunions.

Le jeu propose aussi un ensemble de leviers d’actions, là aussi en 3 catégories : Gouvernance, Organisation, Pratiques Managériales. Des exemples :

Managinnov : jeu pour manager

Marc répartit son équipe en plusieurs sous-groupe et il demande à chaque groupe d’identifier 3 leviers pour améliorer les réunions. Les cartes leviers présentent des solutions plutôt générales. Marc demande alors à chaque groupe de rendre ces leviers concrets.

Objectif : identifier 1 ou 2 actions concrètes déployables dans la PME de Marc pour chaque levier.

Chaque groupe restitue son travail et aux autres et on ouvre ensuite une discussion pour retenir les meilleures actions à mettre en place. Par exemple dans ce cas, les équipes de Marc ont retenu 3 leviers :

Managinnov : jeu pour manager

Qui vont être déclinés en :

  • Coconstruire et tester : essayer la mise en place d’un management visuel qui sera mis à jour et partagé à chaque réunion
  • Parler du travail : consacrer une réunion de 30 minutes par mois pour supprimer 2 irritants rencontrés par l’équipe
  • Développer un climat de confiance : partager plus d’informations sur la santé de l’entreprise (nouveaux clients, chiffre d’affaires, réclamations…)

Marc reprend ce plan d’action et fera un suivi avec son équipe après 4 semaines.

Marc aurait pu demander directement à son équipe « aidez-moi à améliorer nos réunions : que devons-nous faire ? ». Cette question peut être intimidante pour des collaborateurs, surtout si elle émane du « chef ». Le jeu permet une approche décalée :

  • Il y a des règles à suivre, le déroulement est préparé, c’est fluide
  • Le jeu suggère un ensemble de solutions, chacun s’inspire à la lecture des cartes, c’est facilitant
  • Le travail et sous-groupe et le partage ensuite laisse plus de place à chacun y compris aux personnes plus timides

Pour aller plus loin : d’autres jeux pour manager

Je veux souligner la qualité des « serious game » de l’ANACT de la gamme « Travail & Réalités » pour avancer sur des problématiques précises :

"Serious game" Travail & Réalités ANACT

En conclusion, le jeu a toute sa place dans la boite à outil des Managers. Il permet de mettre en œuvre simplement des échanges au sein de son équipe. Il suffit de choisir le jeu adapté à ses objectifs. Cette approche décalée et innovante libère la parole et permet de faire un « pas de côté » pour favoriser l’implication des équipes. Alors 3,2,1… jouez !

Cet article vous plaît ou vous fait réagir ?

  • N’hésitez pas à le commenter. Je vous répondrai avec plaisir,
  • Partagez-le sur vos réseaux sociaux préférés,
  • Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle de Semer & Grandir pour être informé de la parution de nouveaux articles

Si vous voulez aller plus loin et creuser votre relation au management d’équipe, je vous propose de répondre aux questions du Panorama Organisation & Management. 8 chapitres pour faire le point et prendre du recul sur la performance de votre équipe.

Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur facebook
Facebook
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Abonnez-vous à la newsletter mensuelle de Semer & Grandir pour rester connecté aux enjeux de management, d’organisation et de performance d’équipe.
Nous n'avons pas pu confirmer votre demande.
Votre demande est confirmée. Vous allez bientôt recevoir le Diagnostic Management.

Panorama 

Organisation & Management

Vous souhaitez aller plus loin et faire le point sur l’organisation et le management de votre équipe ? 

L'outil "Panorama organisation & Management" vous permet de prendre du recul à travers 8 thématiques.

Pour le recevoir, remplissez ce formulaire.

Nous utilisons Sendinblue en tant que plateforme marketing. En soumettant ce formulaire, vous reconnaissez que les informations que vous allez fournir seront transmises à Sendinblue en sa qualité de processeur de données; et ce conformément à ses conditions générales d'utilisation.