Le courage managérial, c'est quoi?

A quoi sert le courage managérial, comment l'activer?

Le courage managérial, c'est quoi?

Faut-il être courageux quand on est manager ? Oui… mais pas plus que pour d’autres fonctions. Travailler dans la sécurité, être marin pécheur et bien d’autres : beaucoup de métiers nécessitent du courage. Je pense aussi aux métiers « invisibles » : il en faut aussi du courage pour être éboueur ou aller prendre un poste à 5h du matin dans le froid d’une usine agroalimentaire 🤔.

Alors de quoi parle-t-on avec le courage managérial ? Je suis convaincu que la gestion de « l’humain » est une mission noble. Difficile aussi… Le management d’une équipe met en lumière les forces et les failles du manager. Nous ne sommes plus dans le rationnel et dans les chiffres pour faire nos choix. Emotions, empathie, domination, manipulation peuvent entrer en jeu. C’est ici que se niche le courage managérial : trouver la voie juste pour les personnes et pour l’équipe. Je vous emmène explorer cette idée de courage managérial avec 5 aspects clé.

Restez informés des nouveaux articles en vous inscrivant à la newsletter de Semer & Grandir :
une fois par mois des infos Management, Organisation pour des équipes Performantes!

Le courage managérial, c’est être équitable

Être équitable : ça parait évident de le dire et pourtant ce n’est pas toujours le cas. Prenons l’exemple de la rémunération.

Dans certaines entreprises, lors des négociations sur les augmentations, c’est une enveloppe globale qui est décidée. Charge au manager (ou au dirigeant) d’en faire la répartition dans son équipe. 2 choix s’offrent à lui :

  • Une répartition égalitaire, c’est-à-dire un saupoudrage pour en donner un peu à chacun : tout le monde a environ la même augmentation (ou le même pourcentage).
  • Une répartition équitable qui récompense le mérite, les efforts et les résultats de chacun : certains ont alors une plus belle augmentation que d’autres.
Equité ou égalité des augmentations de salaire : le courage managérial

Dans le 1er cas, le manager « achète » une paix sociale et évite des conflits à court terme. En revanche à long terme, il ne favorise pas l’engagement puisque celui-ci n’est pas reconnu.

Dans le 2ème cas, le manager doit faire preuve de courage managérial pour assumer ses choix, les défendre auprès d’éventuels collaborateurs mécontents et faire acte de transparence.

Le courage managérial, c’est préserver le collectif

La dimension individuelle et la dimension collective sont 2 aspects importants du management d’équipe. J’aime à dire qu’un manager ne manage pas une équipe mais un ensemble d’individus composant cette équipe.

Pourtant dans certains cas, le manager doit faire passer la dimension collective devant la dimension individuelle. J’ai vécu plusieurs fois cette situation. Prenons un exemple : dans une usine, j’avais un conducteur d’équipement, excellent dans son métier et arrogant avec les autres (du genre : « il n’y a que moi qui sais bien régler les machines… »).

Arrogant et compétent : comment choisir? Le Courage Managérial.

Quel message je transmets aux autres membres de l’équipe si je laisse ce comportement perdurer ? Implicitement, je favorise l’expertise métier et je cautionne des comportements délétères. Et ça, je vous garantis que l’équipe s’en aperçoit et en parle à la salle de pause.

Dans mon exemple, après plusieurs échanges pour comprendre les causes de son arrogance et lui passer des messages doucement, j’ai fini par poser un ultimatum à mon collaborateur en demandant un changement de comportement. Notre relation s’est dégradée jusqu’à la séparation. Je crois que nous ne partagions pas le même système de valeurs. J’ai perdu un technicien hors pair, j’ai gagné la reconnaissance d’une grande partie de l’équipe. Et je pense ce jour-là avoir fait preuve de courage managérial.

Si vous avez envie d’aller plus loin sur ce rapport entre compétence et confiance pour choisir ses collaborateurs, je vous recommande cette excellente vidéo de Simon Sinek.

Le courage managérial, c’est faire preuve d’humilité

Beaucoup de managers – et beaucoup de dirigeants – pensent que c’est à eux de trouver les solutions aux difficultés de leur équipe, de leur entreprise. C’est une habitude managériale issue d’un héritage culturel et c’est souvent… un handicap !

Je suis très friand de ce proverbe « Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ». Il illustre parfaitement ce que peuvent « produire » plusieurs cerveaux réunis ensemble. Chaque fois que j’anime un atelier de réflexion collective, il y a toujours un effet « wahou » au regard du résultat : ce que l’équipe a osé dire, le degré de conscience des enjeux, les solutions proposées, etc…

Impliquer en intelligence collective, le courage managérial

Autre exemple : début 2020, en plein démarrage de la crise sanitaire du Covid, le message politique est le suivant : « pas besoin de masques chirurgicaux ». La réalité c’est que la France n’a pas (ou n’a plus) de stocks de masques. Quelques semaines plus tard, changement de message « Portez impérativement des masques ». Absence de cohérence !

Selon moi, le message adéquat aurait pu s’approcher de « le masque est important pour se protéger et nous n’avons pas de stock. Commencez par produire vos propres masques et de notre côté, nous travaillons à nous approvisionner au mieux ».

Cette situation se retrouve fréquemment au travail avec des messages contradictoires ou un manque de transparence. Comment générer confiance et adhésion dans ce cas ?

Messages contradictoire, transparence et engagement

Le courage managérial c’est donc faire preuve d’humilité et oser dire « je ne sais pas » ou « aidez moi à trouver la meilleure solution ». Cette posture peut être dérangeante, inhabituelle pour ceux qui décident. Associée à une implication des équipes, elle est la clé pour générer l’engagement.

Le courage managérial, c’est dire les choses qui ne plaisent pas

Un grand classique ! Faire preuve de courage c’est dire les choses même quand elles ne plaisent pas ! Oser dire, c’est bien, ça évite les rancœurs. Le dire avec la forme pour préserver la relation, c’est encore mieux.

Prenons un exemple : je ne suis pas satisfait du travail d’un collaborateur sur un dossier client et je pense qu’il peut (et qu’il doit) faire mieux. Je peux dire :

Tu n’as pas été bon sur ce dossier, j’attendais mieux!

Ou bien :

Sur le dossier X, j’attendais une offre plus complète. Ça me gêne car ça donne une image peu professionnelle à notre client. On en parle ? Qu’est-ce que tu me proposes ?

Et ce n’est pas la même chose ! Le résultat et l’impact ne sont pas les mêmes. Pour aller plus loin sur ces enjeux d’assertivité, je vous propose de la lecture sur le feedback ou le recadrage.

Feedback et courage managérial : dire ce qui ne fait pas plaisir

Régulièrement, des managers me font part de leurs désaccords ou de mécontentement vis-à-vis d’un collaborateur. Je leur demande : « vous en avez parlé ? ». J’ai souvent un sourire gêné ou une excuse pour ne pas l’avoir fait. Le courage managérial réside dans ces interstices : discuter ces sujets-là est important pour dissiper un malentendu, s’accorder sur un point ou verbaliser un désaccord.

NB : reconnaitre que quelque chose a été bien fait, féliciter, est aussi une preuve de courage managérial 😉

Le courage managérial, c’est préserver ses valeurs et celle de l’entreprise

Que faire face à des faits assimilables à du harcèlement ou de la discrimination dans son équipe ? Souvent démuni, le manager ne sait pas toujours comment agir. Et parfois, il laisse faire… Idem face à une situation où un collaborateur présente des symptômes d’épuisement professionnel.

Réagir à ces situations n’est pas du seul ressort du manager : chaque collaborateur est concerné et peut (a minima) alerter. Pourtant, c’est bien du manager qu’on va attendre la solution !

Management et tensions dans l'équipe : le courage managérial

Je crois que le courage managérial, dans des situations très difficiles, c’est de s’aligner avec ses propres valeurs (et si possible, celles de l’entreprise, en espérant qu’elles concordent). J’ai en tête le cas d’un ami à qui on a demandé de gérer un plan social : il l’a fait en souffrance. Puis on lui a demandé d’en conduire un 2nd : et là, il a dit stop et il est parti.

Agir contre ses valeurs, c’est en quelque sorte se renier. Le courage managérial passe par le respect et l’alignement de nos actes et de nos valeurs. Et ce n’est pas toujours facile.

Alors que faire ? S’astreindre à prendre du recul, faire le choix de la transparence, travailler sa communication assertive, activer ses compétences comportementales (soft skills) : voilà des pistes concrètes pour avancer sur le chemin du courage managérial. C’est le chemin le plus sûr que je connaisse vers la crédibilité et la confiance de son équipe.

Cet article vous plaît ou vous fait réagir ?

  • N’hésitez pas à le commenter. Je vous répondrai avec plaisir,
  • Partagez-le sur vos réseaux sociaux préférés,
  • Inscrivez-vous à la newsletter mensuelle pour être informé de la parution de nouveaux articles (en bas de page).

Si vous voulez aller plus loin, je vous propose d’explorer le site Semer & Grandir 😉

Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur facebook
Facebook
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Abonnez-vous à la newsletter mensuelle de Semer & Grandir pour rester connecté aux enjeux de management, d’organisation et de performance d’équipe.

Semer & Grandir
70 route des Moulins, 47310 AUBIAC
Agen, Nouvelle Aquitaine, France

Mentions légales

Semer & Grandir : Management, Organisation & Performance d'équipe
Abonnez-vous à la newsletter de Semer & Grandir : une fois par mois des infos Management, Organisation et Performance d’équipe!
Abonnez-vous à la newsletter mensuelle de Semer & Grandir pour rester connecté aux enjeux de management, d’organisation et de performance d’équipe.
Nous n'avons pas pu confirmer votre demande.
Votre demande est confirmée. Vous allez bientôt recevoir le Diagnostic Management.

Panorama 

Organisation & Management

Vous souhaitez aller plus loin et faire le point sur l’organisation et le management de votre équipe ? 

L'outil "Panorama organisation & Management" vous permet de prendre du recul à travers 8 thématiques.

Pour le recevoir, remplissez ce formulaire.

Nous utilisons Sendinblue en tant que plateforme marketing. En soumettant ce formulaire, vous reconnaissez que les informations que vous allez fournir seront transmises à Sendinblue en sa qualité de processeur de données; et ce conformément à ses conditions générales d'utilisation.