Leadership et management
sont-ils liés ?

Les 7 composantes du leadership

Leadership et management : quels liens?

Le leadership est souvent présenté comme la quête ultime, le « graal » du management. Le manager est-il un leader ? Et dans l’autre sens, le leader est-il un manager ? Et bien, pas toujours ! Ce sont 2 notions différentes.

Le MANAGER est celui qui fait faire, qui organise le travail. Il est reconnu par la hiérarchie qui le place à la tête d’une équipe, d’un projet. Il dispose de l’autorité.

Le LEADER est celui qui inspire et influence. Il est reconnu par les membres de l’équipe pour les qualités qu’il dégage et la confiance qu’il inspire.

Je vous propose de définir le leadership à travers ses 7 composantes et d’explorer le lien qui existe entre leadership et management.

Restez informés des nouveaux articles en vous inscrivant à la newsletter de Semer & Grandir : une fois par mois des infos Management, Organisation et Performance d’équipe!

Leadership et management : beaucoup de clichés !

Si vous cherchez une illustration de la différence entre un manager et un leader, vous allez probablement trouver cette image. Autant le dire tout de suite : je ne suis pas d’accord !

Déjà, l’illustration représente le manager comme un fardeau alors que j’ai vu de nombreux manager être au soutien de leur équipe. J’ai aussi vu des leaders qui se reposaient un peu trop sur leurs lauriers et qui ne faisaient pas grand-chose !

Différence entre leader et manager : une réalité?

Pour sortir de ces clichés, il faut aller un cran plus loin et définir ce qui compose le leadership.

Les 7 composantes du leadership

La Vision

Le leader inspire car il a une vision qu’il partage. Cette vision peut concerner une équipe, un projet, une entreprise. C’est un étendard, comme une bannière pour réunir ses « partisans ».

Cette vision ne peut pas plaire à tout le monde : elle permet de filtrer ceux qui s’identifient et qui seront enclins à suivre ce leader.

Partager sa vision

Le manager n’est pas obligé de partager sa vision « personnelle » : sa légitimité lui vient de la hiérarchie qui l’a placé à ce poste.

L’exemplarité de Valeurs

Le leader impose le respect par son exemplarité. Son comportement, ses actions sont cohérents avec les valeurs qu’il incarne. Les écarts « à la règle » minent le leadership : c’est à mon avis, une des grandes causes de la décrédibilisation de la classe politique.

Exemplarité du leader, du manager

Le manager est logé à la même enseigne de l’exemplarité.

Le soutien à son équipe

Un leader aide son équipe à progresser. Ce n’est pas son expertise qui est aidante mais sa posture : il permet aux autres de progresser, de se dépasser en leur fournissant le terrain d’entrainement adéquat.

Il reconnait l’erreur et s’en sert pour apprendre.

Un manager au soutien de son équipe

En management, on hérite d’une tradition « command and control » qui est aux antipodes du soutien. Le manager a tout à gagner lui aussi à être au soutien de son équipe.

La capacité de communication

Le leader déploie une communication efficace : c’est une des clés de son influence et de son charisme.

Il utilise sa capacité de communication au niveau individuel (par exemple en utilisant le feedback) ou collectif (discours…)

Martin Luther King

J’aime beaucoup écouter des conférences comme les TEDx : les capacités de communication des conférenciers influencent beaucoup l’aimantation qu’ils suscitent. Qu’est ce qui fait que le discours de Martin Luther King a eu d’autant d’écho en 1963 ?  Il avait du sens dans une époque précise et pour un « public » précis. Et aussi en partie pour les capacités d’orateur de Martin Luther King.

Le manager utilise ses capacités de communication au service de l’organisation, du pilotage et du suivi (animation de réunions par exemple)

La Responsabilité

Le leader démontre sa responsabilité. Être bon communiquant, c’est bien. Être aligné et responsable c’est mieux. Il assume ses décisions, ses prises de risque et il est seul face à ses choix.

Pour certaines personnes, prendre des décisions est un exercice difficile : elles reconnaissent alors dans un leader cette capacité.

Responsabilité, prise de décision, leadership, management

En management, la responsabilité est une notion « diluée ». Certes le manager est responsable de ses actes. Mais comme il a été placé à ce poste par une autorité (qui assume ce choix), la responsabilité est partagée avec la chaine hiérarchique.

L’écoute et l’empathie

Le leader n’est pas un « gourou » qui impose sa vision et ses valeurs : il est aussi en mesure d’écouter ceux qui l’entourent. Cette écoute lui permet de capter les difficultés, les réussites, les signaux faibles, etc…

Au-delà de l’écoute un leader fait aussi preuve d’empathie : il a la capacité de se mettre à la place de l’autre. Cette sensibilité, cette résonance crée un lien particulier. L’empathie est une « compétence » qui ne peut se simuler : on en dispose… ou pas !

Ecoute et empathie

Le manager doit aussi faire preuve d’écoute pour s’appuyer ses son équipe ou prendre soin d’une personne qui va moins bien. S’il se borne à organiser le travail, il va créer de la distance et risque de faire face à une grogne sociale.

La confiance en soi et la remise en question

Le leader possède de la confiance en soi. C’est primordial pour impulser les changements, entrainer les autres. Cette confiance en soi procède à la fois de l’innée (la dose initiale naturelle dont chacun dispose) et de l’acquis (car elle peut se travailler).

Cette confiance en soi va servir au leader pour construire sa vision et la défendre. C’est aussi une source précieuse pour donner confiance à ceux qui l’entourent.

Balance, équilibre entre confiance en soi et remise en question

Pour autant, cette confiance en soi ne doit pas rendre aveugle. Équilibre subtil, le leader sait aussi se remettre en question. Ses capacités d’écoute sont des sources précieuses d’information pour tenir compte de son environnement et s’adapter.

Je constate malheureusement que certains managers manquent de confiance en eux. Le management devient alors un long chemin de croix.

Les différents styles de leadership

Les 7 composantes du leadership n’aboutissent pas toujours au même résultat. Par exemple, est-ce le charisme personnel du leader qui est reconnu ou sa capacité à faire collaborer les membres de l’équipe ? On peut ainsi dégager 5 styles de leadership.

Le leader entrepreneur

Il s’engage fortement, il bâtit des projets et prend des risques. C’est une véritable locomotive et il est reconnu comme tel. Par contre, garde à celui qui ne va pas assez vite !

Le leader de gouvernance

Il construit une vision à long terme, c’est un stratège. Il est reconnu comme étant pertinent et cohérent.

Le leader manager

Il crée la confiance et le respect dans la relation avec les acteurs qui l’entourent. Il est reconnu pour ses qualités de manager dans la distribution des tâches, l’équité.

Le leader accompagnant

Il aide à se dépasser, à aller plus loin. Il est reconnu pour sa capacité à développer les compétences, la confiance en soi, dépasser les objectifs. C’est l’idée du coach.

Le leader expert

C’est une pointure dans son domaine ! Son niveau de connaissance  crée sa légitimité et sa reconnaissance par le groupe.

Finalement, quel est le lien entre management et leadership ?

Le leader inspire, oriente, tire vers le haut. Il fédère et il guide. Le manager est un besogneux (au sens noble du terme) qui fait le trait d’union entre la dimension inspirante du leadership et ce qui se passe sur le terrain. Il permet de faire tourner les engrenages, de mettre en action : fixer et atteindre les objectifs, distribuer les tâches, etc…

Les 2 se complètent, certaines composantes du leadership se retrouvent chez le bon manager. Cependant gardons bien à l’esprit que le leadership est une qualité (plutôt innée) tandis que le management est un rôle qui s’apprend. Une personne qui possède naturellement des capacités de leader verra son rôle de manager facilité !

En guise de conclusion, je vous livre les réflexions de  Warren Bennis et Burt Nanus, universitaires américains spécialistes du leadership : « le manager sait ce qu’il doit faire, le leader sait ce qu’il faut faire ». Vous êtes d’accord ?

Manager ou leader?

 Cet article vous plaît ou vous fait réagir ?

  • N’hésitez pas à le commenter. Je vous répondrai avec plaisir,
  • Partagez-le sur vos réseaux sociaux préférés,
  • Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour être informé de la parution de nouveaux articles

Si vous voulez aller plus loin et creuser votre relation au management d’équipe, je vous propose de répondre aux questions du Panorama Organisation & Management. 8 chapitres pour faire le point et prendre du recul sur la performance de votre équipe.

Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur facebook
Facebook
S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Semer & Grandir : Management, Organisation & Performance d'équipe
Abonnez-vous à la newsletter de Semer & Grandir : une fois par mois des infos Management, Organisation et Performance d’équipe!
Abonnez-vous à la newsletter mensuelle de Semer & Grandir pour rester connecté aux enjeux de management, d’organisation et de performance d’équipe.
Nous n'avons pas pu confirmer votre demande.
Votre demande est confirmée. Vous allez bientôt recevoir le Diagnostic Management.

Panorama 

Organisation & Management

Vous souhaitez aller plus loin et faire le point sur l’organisation et le management de votre équipe ? 

L'outil "Panorama organisation & Management" vous permet de prendre du recul à travers 8 thématiques.

Pour le recevoir, remplissez ce formulaire.

Nous utilisons Sendinblue en tant que plateforme marketing. En soumettant ce formulaire, vous reconnaissez que les informations que vous allez fournir seront transmises à Sendinblue en sa qualité de processeur de données; et ce conformément à ses conditions générales d'utilisation.